logo Lemanoir - Résidence pour personnes agées, fribourg
 

Et encore...

Les propriétaires du Manoir

Période Propriétaire(s)
1539 - 1819 Famille d'Affry
1819 - 1834 Hubert de Boccard (capitaine, époux de M.Elisabeth d'Affry)
1834 - 1852 Mme Antoine de Boccard, née de Castella de Berlens
(tante de Hubert de Boccard)
1852 - 1874 Mlle M.-Antoinette de Boccard (fille d'Antoine)
1874 - 1899 Hoirie Hubert-Balthazar de Boccard (fils d'Antoine)
1899 à 1922 Hubert de Boccard (petit-fils d'Hubert)
1922 - 1974 Soeurs Franciscaines de Blois
1974 - 1982 Consortium de la zone industrielle du Grand Fribourg (CIG)
1982 - 2015 Communes de Givisiez, de Corminboeuf, de Granges-Paccot
(la propriété est louée à la "Fondation Le Manoir")
2015 La "Fondation Le Manoir" devient propriétaire des immeubles

 

Lettre de Georges Python, Conseiller d'État

Fribourg, le 8 janvier 1904,

Le Conseil d'Etat du Canton de Fribourg au Département fédéral de Justice et de Police à Berne

Monsieur le Conseiller fédéral,

Nous référant à votre office du 17 août, nous avons l'honneur de vous faire savoir, d'après nos informations, que la Congrégation des Frères de Saint-Gabriel, de Bignon, près Meslay, a eu effectivement le projet de transférer dans notre canton l'un des Pensionnats qu'elle possédait en France. Ses délégués sont venus chez nous et ont loué une maison meublée, propriété de M. Hubert de Boccard, syndic de Givisiez, commune voisine de Fribourg. Le bail conclu, le propriétaire a fait les aménagements nécessaires et la Congrégation a expédié le matériel d'enseignement et d'autres objets. C'est M. Joseph Jaquet, membre de dite Congrégation, qui devait diriger l'établissement.

Au dernier moment, la Congrégation s'est ravisée, au dire de M. de Boccard. On lui avait fait observer que sa situation était peu sûre et qu'elle serait obligée d'envoyer ses élèves à Fribourg, pour y fréquenter les établissements officiels d'instruction. La Congrégation a demandé à être libérée purement et simplement du bail. M. Hubert de Boccard y a consenti sans réclamer d'indemnité, en considérant les circonstances difficiles dans lesquelles se trouvaient ses locataires en France.

M. Joseph Jaquet n'est donc plus domicilié à Givisiez.

Ne voulant pas avoir fait des dépenses en pure perte, M. H. de Boccard ouvrit lui-même, dans sa maison, sous sa responsabilité et à ses frais, un pensionnat où se trouvent des jeunes gens fréquentant le Collège cantonal et l'Université.

Veuillez agréer, Monsieur le Conseiller fédéral, l'expression de mes sentiments les plus distingués.

Au nom du Conseil d'Etat...

 

Jumelage avec la Résidence Les Cerisiers

Durant l'année 2004, la Résidence Les Cerisierset la RésidenceLe Manoir firent connaissance grâce à l'intermédiaire de trois de leurscollaborateurs.

La Résidence Les Cerisiers est implantée au cœur de laBaroche dans le district de Porrentruy en Jura, plus précisément à Charmoille surle site de Miserez. Cet établissement médico-social a plusieurs buts, saprincipale activité consiste en l'accueil et l'accompagnement de personnes âgées.

Plus au sud dans le canton Fribourgeois, la Résidence LeManoir se situe sur la place d'Affry au centre du village de Givisiez. Sa principalemission, tout comme la Résidence Les Cerisiers, est l'accueil etl'accompagnement des personnes âgées.

Les deux établissements entretiennent des contactsréguliers et amicaux. L'idée de jumeler est envisagée afin de donner forme auxactivités communes et de renforcer les liens de collaboration présents etfuturs.

Le 14 novembre 2010 a lieu la cérémonie officielle dujumelage, la charte est signé des mains des directeurs de chacun des deuxétablissements ainsi que de leurs présidents.